La méthode Montessori, c’est quoi ?

Il y a 100 ans environ, Dr Maria Montessori, première femme médecin italienne, élaborait une méthode éducative innovante pour éveiller les enfants et leur transmettre l’envie d’apprendre et de progresser. Depuis, la méthode Montessori ne cesse de susciter un engouement croissant dans le monde entier chez les parents comme chez les enseignants.

Les origines de la pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori est née des suites des observations de Maria Montessori à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle. Neurologue spécialisée dans le développement de l’enfant, elle passe le plus clair de son temps au contact des enfants qu’elle accompagne. Elle met au point des activités ludopédagogiques adaptées au mieux à leur développement, qu’elle ne cesse de modifier au gré de ses observations. 

Maria Montessori met ainsi au point le cœur de son approche, alors à l’encontre des méthodes éducatives de l’époque : le bon développement de l’enfant nécessite un environnement spécialement adapté à ses besoins. Il est ainsi plus concentré, plus attentif et plus impliqué, ce qui favorise ses apprentissages et son autonomisation.

Maria Montessori va notamment mettre en avant le fait que l’enfant, est doté d’un « esprit absorbant », et qu’il traverse des phases dites « sensibles ». C’est au cours d’une de ces périodes favorables à l’apprentissage qu’il est en mesure de développer différentes compétences, telles que le langage, la coordination de ses mouvements ou bien son comportement social. Selon elle, il est donc essentiel de s’adapter à chacun des enfants pour lui permettre d’acquérir ces compétences cognitivocomportementales selon un ordre et un rythme qui lui sont propres. 

Une approche pédagogique par les sens

Dans la pédagogie Montessori, bébé est considéré comme un individu à part entière; il est donc naturel de prendre en compte ses besoins spécifiques. La recherche d’autonomie et l’énergie déployée par l’enfant pour y parvenir occupent donc une place centrale. Par conséquent, il faut repenser le rôle de l’adulte, parent ou enseignant, dans le développement de l’enfant pour lui laisser la place de son épanouissement.

Maria Montessori met en lumière le rôle majeur des cinq sens dans l’apprentissage psychomoteur de l’enfant, et ce, dès son plus jeune âge. Il touche, hume, goûte, pèse, secoue, observe : autant de gestes qui font partie de son processus d’apprentissage. Utiliser les outils de la méthode Montessori à la maison pour accompagner bébé dans son développement et son acquisition de l’autonomie peut ainsi être facilement mise en place à la maison.

Certains de ces outils sont particulièrement adaptés à l’éveil social, intellectuel et moteur de bébé. Les cartes visuelles, les hochets, les cubes d’activités, les balles et les bouteilles sensorielles sont autant d’outils pédagogiques, faciles à réaliser soi-même et qui stimulent les sens de bébé. N’hésitez pas à les lui mettre à disposition, il en sera ravi !

Chaque jouet présente une fonction : la bouteille sensorielle colorée stimule la vue de bébé, le livre en tissu son toucher, le bocal rempli de petits grelots, son ouïe, etc. Pour être bien utilisé, le matériel Montessori doit être adapté à l'âge de l'enfant et rangé à sa hauteur afin qu’il puisse aisément y accéder. 

L’importance du mouvement

La liberté de mouvement tient également une place centrale dans la pédagogie Montessori. Maria Montessori a rapidement compris son importance parce qu’en lien étroit avec le développement cognitif de bébé. Par conséquent, il est important que ce dernier soit libre de ses mouvements et puisse évoluer dans un environnement sans obstacle.

Par exemple, au lieu du lit à barreaux, bébé peut dormir sur un petit matelas posé au sol. De même, plutôt que de mettre bébé dans un parc clôturé, placez-le au sol, sur un tapis d’éveil. Ces configurations lui permettant d’évoluer plus librement.

De fait, le tapis d’éveil est un matériel Montessori très utile et quasi indispensable, car c’est au sol que bébé développe l’essentiel de sa motricité. Vers l’âge de 5 mois, et alors qu’il gagne en tonicité, sa volonté de se déplacer et de saisir des objets devient plus importante. Il se retourne alors sur le ventre, puis sur le dos, lève ses petites jambes et commence à pousser sur ses bras. Le tapis d’éveil a cet avantage qu’il offre un espace à bébé où évoluer, stimuler ses sens et découvrir sa motricité en toute sécurité.

 

Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.